Focus sur le soulier double boucle

For The Discerning Few souhaiterait mettre en avant un modèle de souliers assez méconnu (ou injustement oublié), à en juger par le peu de paires que nous apercevons aux pieds des hommes de notre Capitale. Nous voulons parler du double boucle.

En effet, nous estimons que le double boucle n’a pas la place qu’il mérite dans le vestiaire masculin. Certains diront que l’on peut très bien s’en passer. Nous croyons le contraire. C’est en effet  un soulier original, ambivalent mais qui n’en demeure pas moins très élégant. Il se prête à toutes les saisons: l’été, sans chaussette, avec un pantalon en coton ; l’hiver, avec un beau pantalon de flanelle grise parfaitement ajusté. Il se porte aussi bien avec un jean qu’avec un chino plus épais et même avec un costume. Vous l’aurez compris, la versatilité de ce soulier en fait un produit de choix.

For The Discerning Few apprécie particulièrement le double boucle John Lobb William II, modèle à bout droit rond et ramassé (le William  plaira plus particulièrement aux amateurs de cuir grené), le double boucle Edward Green (qui nous semble toutefois un poil trop carré) et le double boucle Crockett & Jones (le modèle Lowndes, à bout droit, aux flancs marqués et à la forme plus longue et carrée que son pendant de chez Lobb).

N’oublions pas non plus le modèle Chapel de la maison John Lobb : différent des modèles précités, sa particularité vient de son empeigne lisse et surtout de l’inclinaison renforcée des deux boucles qui viennent contourner la cheville.

Voici quelques exemples de souliers double-boucle, qui peuvent véritablement magnifier une mise lorsqu’ils sont portés avec un pantalon aux proportions adéquates (c’est-à-dire qui frôle le soulier, quasiment sans le toucher) :

Lino Ieluzzi, propriétaire de la boutique Al Bazar à Milan, grand promoteur du double boucle

Lino Ieluzzi

Le double boucle et un costume, expression de la sprezzatura italienne (Source: The Sartorialist)

Le modèle Chapel de la maison John Lobb, un double boucle de choix

Lino Ieluzzi

Le conseil de For The Discerning Few : Pour ceux qui trouvent que le double boucle n’est pas un soulier assez discret, ou qu’il est même tape-à-l’œil, nous leur conseillons les modèles veau velours. En effet, le veau velours que l’on appelle plus communément le daim est une matière beaucoup plus résistante qu’elle n’y parait. Elle demande ainsi beaucoup moins d’entretien que le box calf, un coup de brosse régulier suffisant à la raviver.

Un exemple de double boucle veau velours

7 réflexions sur “Focus sur le soulier double boucle

  1. Rachid dit :

    Quel plaisir de vous lire! Lino a vraiment un style special et le double boucle fait toute la différence effectivement.
    Que pensez-vous des souliers de la marque Bally?

    • forthediscerningfew dit :

      Merci.

      Bally est une bonne maison qui fait de belles choses. Concernant leurs souliers nous avions bien aimé certaines paires de mocassins en veau-velours qu’ils avaient réalisées l’été dernier.
      Pour ce qui est de la collection de cet hiver, nous avons constaté qu’ils avaient plusieurs modèles de souliers à boucle avec notamment des boucles de tailles différentes. Toutefois, les modèles que nous avons vus étaient à bout golf ce qui faisait que le modèle était un petit peu surchargé.
      En matière de souliers, nous considérons d’une manière générale que les choses les plus simples sont souvent les plus belles.

      Nous espérons que cela vous aidera.

    • forthediscerningfew dit :

      Rien n’est interdit. Mais très honnêtement, nous ne sommes pas fans des souliers noirs qui ne profitent pas de la patine du temps.
      Nous nous tenons à la règle suivante: Nous ne portons des souliers noirs que pour les mariages, les funérailles, les soirées Black Tie (smoking) et éventuellement si notre métier/travail nous l’impose.
      Par ailleurs, les souliers noirs vont toujours de paire avec un costume. Ils ne se portent pas avec une veste sport et un pantalon dépareillé ou même un jean.
      Idéalement, il ne vous faut que deux paires de souliers noirs:
      – une paire de richelieu noirs à bout droit.
      – une paire de richelieu noirs vernis à empeigne lisse pour vos soirées black tie.
      Pour le reste nous préconisons le box calf marron (du gold au marron foncé) et le veau velours (dans toutes les teintes sauf noir).
      Nous ignorons les règles byzantines du type: « souliers noirs après 18h ». Pour nous, le choix des souliers se fait en fonction de ce que nous portons, il n’est pas dicté par les aiguilles d’une montre.

      Voici les règles auxquelles nous nous plions, faites en ce que vous voulez.

  2. Jean-Noël dit :

    Vivent les doubles boucles! En revanche, cette manie des Italiens de les porter boucles ouverte me semble à éviter absolument.
    Sauf bien entendu si vous vous appelez Lino, que vous habitez à Milan et que vous apparaiisez sur The Sartorialist toutes les six semaines 😉

  3. Billroms dit :

    Une paire de double boucles me tente vraiment… Je penche plus pour une paire de chez Santoni modèle 11652 mais je me demande avec quoi je pourrai les porter pour ce printemps-été…

    • forthediscerningfew dit :

      Clairement, en vous rendant sur différents blogs/tumblr, en tapant « double monk shoes » sur google, etc. vous vous rendrez compte que c’est très polyvalent (costume, chino beige ou de couleurs si c’est votre style, jean, etc…) Tout peut passer, en fonction des proportions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s