Appel à la fin de la dictature du noir

Vous l’aurez sans doute remarqué, que cela soit pour les vêtements ou les souliers, le noir fait toujours recette. Telle une collection Agnès B. sans âge, hiver comme été, il a encore la cote. Des vitrines les plus « cheap », aux corners les plus en vue, le noir est partout.

Il est vrai que le choix d’un vêtement noir demande (croit-on) nettement moins d’attention de la part de celui qui le porte : peu salissant, amincissant, s’accordant facilement avec du blanc… et du noir ( !!), vous ne serez pas non plus très remarqué et, pour beaucoup de gens, mieux vaut passer totalement inaperçu, quitte à se fondre dans la médiocrité ambiante…

For The Discerning Few ne souscrit pas à cette doctrine. En effet, il faut en finir avec cette dictature, privilégiée par tout animateur T.V qui se respecte. Tout conseilleur à la petite semaine vous dira que « rien n’est plus élégant que le noir ». Nous pensons qu’il s’agit d’une erreur de raisonnement : en effet, nous estimons que, s’il faut porter du noir dans des circonstances qui exigent un certain formalisme et une élégante sobriété, en porter à tout bout de champ ne rime à rien. Nous allons tenter de vous montrer que le noir doit être l’exception et non pas la règle.

D’abord, le noir est très restrictif. Vous ne trouverez pas de jolis tissus à motifs à dominante noire, et cela vous oblige donc à porter un tissu plutôt uni. Par ailleurs, si le noir s’accorde très bien avec du blanc, ça n’est pas le cas avec les autres couleurs. En ce qui concerne la chemise, si un homme ne possède jamais assez de chemises blanches, nous pensons qu’une seule chemise noire dans un vestiaire masculin est une de trop. Elle est, avec la chemise rouge (particulièrement rouge bordeaux) la pire chemise qui soit. Elle ne s’accordera avec aucune cravate : ne pensez même pas au « total look » noir, ni à une cravate « perle ». C’est affreux. Et ça s’arrête là.

A bannir

Un pantalon noir vous limitera quant à lui dans le choix des souliers, car avec quoi d’autres que des souliers noirs pourrez-vous le porter ? Rien. D’ailleurs concernant les souliers noirs, qui seront en ce qui nous concernent toujours des richelieu, For The Discerning Few préconise d’éviter d’en porter avec des vêtements « casual » tels qu’une paire de chinos et de les réserver aux moments où l’on est tenu de porter un costume: travail, mariages, enterrements et soirées « Black Tie » (bien glacés ou vernis). Enfin, le noir présente l’inconvénient d’être associé à certains corps de métiers : agents de pompes funèbres, garçons de café, agents de sécurité, voituriers et autres vendeurs… Libre à vous de vouloir passer pour l’un d’entre eux.

Dès lors, et fort logiquement, For The Discerning Few vous incite à porter davantage de couleur, en essayant autant que possible de porter des couleurs dites « de saison ». Ainsi, en été ou au printemps, on devrait plus volontiers porter des couleurs vives alors qu’en automne ou en hiver, les couleurs dites « de saison » porteront davantage sur le gris, le beige, le marron (jamais pour un costume) voire le vert.

Source: The Sartorialist

Toutefois, rien ne vous empêche de jouer avec ce « code » (qui n’est d’ailleurs pas immuable). Le bleu, ou plutôt les « bleus » peuvent se porter quant à eux en toute saison. Un caban bleu en automne, un pantalon de coton bleu clair au printemps, une veste en seersucker bleu et blanc en été, sans oublier l’inusable jean, la liste est loin d’être limitative. Si vous êtes encore réticent à porter des tenues plus colorées (nous disons bien « colorées » et non « bigarrées »), nous vous conseillons de commencer par porter du bleu afin de pénétrer sans risque dans le monde de la couleur. Rien ne vous empêche non plus de mettre des touches de couleurs plus vives afin de relever une tenue assez sobre. Sous une veste grise, un cardigan ou un pull col V présentant un fin liseré rouge peut être du meilleur effet. Un chino beige clair sera assurément magnifié par le port de chaussettes pourpres ou rouges.

François Fillon arborant des chaussettes rouges Gammarelli

Pour ce qui est du choix de motifs (notamment pour les cravates), il nécessite une certaine expérience pour être réellement une valeur ajoutée et non ruiner une tenue. Il faut donc y recourir avec parcimonie. Enfin, les discrets rappels de couleurs sont une piste intéressante à explorer pour tous ceux qui souhaitent améliorer leur tenue. Vos chaussettes pourront, par exemple, rappeler une couleur de votre mise. En outre, n’oubliez pas que votre ceinture doit s’accorder dans la mesure du possible à la couleur de vos souliers : souliers noirs/ceinture noire, souliers en veau velours marron/ceinture en veau velours marron, etc. Si vous portez des sneakers présentant, au hasard, du blanc et du rouge, une belle ceinture en tissu rouge et bleu sera du meilleur effet (oui, nous pensons que les codes dits « classiques » peuvent tout aussi bien s’appliquer aux tenues plus contemporaines).

Source: The Sartorialist

Conseil For The Discerning Few : Avec un costume ou une simple veste, nous prônons le port d’une pochette. Effectivement, vous en croiserez bien peu dans les rues de nos villes mais est-ce une raison suffisante pour abandonner un accessoire qui peut, s’il est bien choisi, donner du panache à toute une mise ? D’ailleurs, une simple pochette de lin blanc, porté en pliage TV Fold sera toujours très élégante sur une veste bleue ou un costume Prince de Galles par exemple. Attention cependant, la pochette ne doit jamais être de la même couleur que la cravate, c’est d’un mauvais goût achevé.

Entendons nous bien, notre but n’est pas de vous inciter à ressembler à un sac Paul Smith, mais de sortir du lot et de vous amuser. Ayez confiance en vous, portez de la couleur.

Le toujours très élégant Yasuto Kamoshita d’United Arrows

13 réflexions sur “Appel à la fin de la dictature du noir

  1. La-cravate dit :

    Encore une fois, vous avez tout bon.
    La chemise noire est une véritable infamie. Ce côté « le noir c’est chic » vient du vestiaire féminin de toute évidence. Mais cette vérité féminine ne s’applique absolument pas à l’homme.
    Le noir n’est acceptable que quand il est franchement rock, avec le look qui va avec. Et encore. Heureusement qu’on s’habille pas tous chez The Kooples.

    • forthediscerningfew dit :

      Vous avez tout à fait raison, le total look noir est une transposition du vestiaire féminin. Toutefois, si l’on observe l’histoire de la mode et du vêtement on peut constater que ce phénomène est assez récent même pour les femmes.
      Il était jadis très mal vu pour une femme de s’habiller tout en noir dans la mesure où le port du noir, couleur du deuil, avait une signification bien plus importante qu’aujourd’hui.
      Enfin, s’il est vrai que le noir sied d’avantage aux femmes qu’aux hommes, il n’en demeure pas moins que les femmes les plus élégantes, selon nous, privilégient toujours les couleurs afin de mieux mettre en valeur leur teint et leurs cheveux.

  2. capitaine caverne dit :

     » Ces mêmes souliers noirs (qui seront toujours des Richelieu) sont à porter uniquement lors de 3 occasions, comme nous l’avions déjà signifié à un de nos lecteurs : mariages, funérailles et soirées « black tie ».  »
    !!!???

    Depuis quand les souliers noirs sont-ils bannis en dehors de ces occasions ? J’apprécie beaucoup les souliers marrons et la variété de nuances de ceux-ci permet des tenues très élégantes mais cela ne m’empêche nullement de porter des chaussures noires.

    Je souscrit pleinement au reste de votre billet (encore qu’en soirée, et pas uniquement black tie, le noir peut se concevoir) mais ne comprends pas les raisons de ce diktat.

    Les britanniques appliquaient même deux règles qui contredisent catégoriquement votre assertion :
    – no brown in town
    – no brown after six

    Les règles sont faites pour qu’on s’en joue, mais il n’en demeure pas moins que le port de chaussures noires, loin d’être prohibé est dans de nombreux cas particulièrement recommandé.

    • forthediscerningfew dit :

      Monsieur,

      Comme nous l’avions répondu à un autre lecteur, nous ne portons des souliers noirs (des richelieu, pas des derby) que lorsque notre mise nous le permet donc dès lors que nous portons un costume (mariages, enterrements, travail etc…).
      Par le biais de ce passage ce que nous souhaitions surtout éviter était le port de souliers noirs avec un jean, un chino ou autre mise « casual » que l’on voit malheureusement trop souvent.
      Votre remarque est légitime dans la mesure où notre propos pouvait effectivement paraitre trop catégorique.
      Concernant les règles anglaises que vous mentionnez, pour ce qui est de la première, elle n’a pas lieu d’être à moins d’être en costume toute l’année ce qui est difficile pour ceux qui résident en ville et qui souhaitent tout de même porter des tenues marron.
      Pour ce qui est de la seconde, elle est complètement byzantine dans la mesure où c’est votre mise et non pas l’heure qu’il est qui doit dicter la couleur des souliers que vous portez.

      Quoi qu’il soit, il s’agit de considérations personnelles que nous faisons partager à nos lecteurs et la police ne vous arrêtera pas quand bien même vous porteriez des souliers noirs avec un jean.

      Merci de votre contribution qui nous a permis, nous l’espérons, de clarifier nos propos.

      • capitaine caverne dit :

        A la relecture de mon propos, je m’aperçois qu’il était peut-être moins courtois que je ne l’aurais souhaité. Voyez-y plus de la surprise que de l’agressivité.
        Celle-ci était notamment dûe au fait que dans votre billet vous ne mentionnez pas le travail qui semble pourtant l’occasion la plus fréquente de porter des souliers noirs (en tout cas beaucoup plus fréquente en ce qui me concerne que les mariages ou les enterrements 😉
        Pour ce qui est des règles, il est entendu que leur observance est bien moins stricte aujourd’hui qu’elle ne l’était il y a quelques décennies. Cependant, certains cercles y sont encore assez attachés. Concernant les tenues en soirée, il est évident que les chaussures doivent être en harmonie avec le reste de la mise mais il se trouve justement que la tenue recommandée (même sans parler de soirée black tie) appelle plutôt le noir. Je ne suis cependant pas un intégriste des règles (que j’avoue par ailleurs connaitre mal et depuis peu de temps), je ne tiendrai donc rigueur à personne de ne pas les respecter. Je réagissais juste à ce qui m’apparaissait paradoxalement comme les prémisses d’une « dictature anti-noir ».
        Pour ce qui est des tenues « décontractées », a titre personnel, j’abandonne en général le soulier goodyear pour la desert boot veau velours (pas noire je vous rassure). Je ne suis pas fan du rendu de souliers un peu habillés avec un jean ou un chino mais là encore, comme vous le mentionnez très justement, c’est une affaire de goût.
        Merci en tout cas pour ce blog dont j’imagine le temps et les efforts qu’il requiert.

      • forthediscerningfew dit :

        Nous n’avons pas mal pris votre commentaire. Au contraire, c’était un moyen pour nous de préciser notre pensée. Nous aurions du être davantage explicite, notamment concernant le travail. Loin de nous cependant l’idée de passer pour des rédacteurs omniscients; nous exposons simplement nos idées (qui parfois s’inspirent des règles « classiques », parfois s’en éloignent), sans faire de prosélytisme mais en essayant d’être cohérent.

        Concernant le choix des desert boots, nous l’approuvons totalement. A l’instar des chukkas, c’est un excellent soulier casual.

        Merci pour votre participation intéressante sur le sujet.

  3. Robin N. dit :

    Je travaille dans une entreprise internationale à la City et mon entreprise a mis à disposition un dépliant destiné aux collaborateurs Français se rendant à Londres, présentant les différences culturelles en milieu professionnel. J’ai été amusé de trouver comme conseil qu’il fallait toujours porter des chaussures noires pour travailler à la City. Amusé, puis un peu effrayé quand j’ai vu qu’effectivement, on n’y croise que très peu de chaussures marrons…
    No brown in town en effet …

    • forthediscerningfew dit :

      Intéressant. On croise aussi très peu de souliers marrons sur le parvis de la Défense, mais cela doit être plus du à un manque d’initiative personnelle qu’à une consigne imposée par le monde des affaires.
      Ceci étant dit, nous ne sommes pas fondamentalement opposés aux souliers noirs. Un beau richelieu noir bien entretenu aura toujours plus nos faveurs qu’un soulier marron craquelé de mauvaise facture.

      • Hebe dit :

        Mon Dieu! Que les photos sont terribles! Le jeune homme a une chemise avec un col absolument épouvantable, et on dirait que sa chemise et sa cravate ont une discussion animée, pour le moins. L’homme noir, voûté, porte une veste qui, je pense, est trop petite d’une taille, et un pantalon trop long. Quant à l’élégant monsieur Kamoshita, eh bien, (mais c’est plus une affaire de goût) je n’aime pas du tout sa cravate.
        Mais OUI, chassons le noir de nos tenues!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s