Les bottines d’hiver

attila

Attila – Caulaincourt Paris

Parlons aujourd’hui des bottines d’hiver. En effet, si certains souliers peuvent être portés toute l’année, d’autres se limitent à un usage saisonnier. Le mocassin, par exemple, se prête particulièrement au printemps et à l’été, même s’il n’est pas rare de voir des sadomasochistes porter des modèles de conduite de type Tod’s en plein hiver. Il en va de même pour certaines bottines qui, de par leur construction et leur allure, sont consacrées à l’hiver et aux intempéries caractérisant cette saison.

maral

Maral – Caulaincourt Paris

isley-crockett-jones

Isley – Crockett & Jones

Pour ce qui est des montages de semelle, il convient sans doute de privilégier un montage Goodyear ou Norvégien (si vous souhaitez encore plus de robustesse) ; un cousu Blake sera sans doute un peu moins efficace sur des trottoirs enneigés mais un bon Blake vaut toujours mieux qu’un mauvais Goodyear. En outre, des semelles en dainite vous éviteront assurément de vous retrouver par terre à la première plaque de verglas venue, et vous procureront un confort de marche supérieur.

Dainite - Crockett & Jones

Dainite – Crockett & Jones

Les bottines d’hiver les plus adaptées sont assez hautes afin de bien protéger contre le froid. Ainsi, les chukka boots qui sont d’excellentes bottines de mi-saison, sont sans doute un peu trop basses pour être considérées comme des bottines d’hiver en tant que telles.

Les bottines d’hiver sont toujours doublées, le plus souvent de cuir. Mais, pour les adeptes des souliers sur mesure, certains maîtres bottiers proposent des doublures en laine ou en cachemire qui procurent un confort incomparable.

Par ailleurs, il existe des bottines bimatières cuir/tissu (généralement en Tweed) qui, outre leur côté totalement plaisant et décalé, sont à même de bien protéger du froid les plus audacieux d’entre vous.

Attila Tweed - Caulaincourt

Attila Tweed – Caulaincourt

Recommandation For The Discerning Few : pour l’hiver 2010/2011, l’équipe de For The Discerning Few vous conseille particulièrement l’acquisition d’un modèle de bottine double peausserie. Outre le fait que vous n’en croiserez pas à chaque coin de rue, elles ont l’avantage de demander moins d’entretien qu’un modèle entièrement en box-calf. En effet, les rigueurs du climat et le sel répandu sur les trottoirs n’épargneront pas vos souliers, qui demanderont un entretien régulier. Une bottine présentant une partie haute en veau velours vous permettra de vous consacrer essentiellement à l’entretien de la partie basse en box calf (brossage, crémage, cirage, glaçage).

Galway - Edward Green

Galway – Edward Green

Nous ne pouvons qu’insister sur l’entretien qui est essentiel en cette période de l’année, la neige et le sel pouvant entraîner des dégâts irréversibles sur les cuirs. Dès lors, si vous n’avez ni le temps, ni l’envie d’entretenir vous-même vos souliers, n’hésitez pas à recourir aux services d’un professionnel.

4 réflexions sur “Les bottines d’hiver

  1. Nicolas dit :

    De très belles bottines que vous nous montrezlà !
    Je psséde une paire que je porte réguliérement. Toutefois une question digne du Capitaine Hadock me tarraude. Sachant que mes bas de pantalons font toujours 17 cm, d’après vous, faut-il mettre le pantalon dans les bottines ou pardessus ? Je les mets plutôt pardessus…
    Amicalement

    Nicolas

    • forthediscerningfew dit :

      Pour notre part, nous préconisons un bas 18 cm (mais cela dépend évidemment de votre taille, de vos goûts, etc…). La différence n’est pas fondamentale de toute façon. Et nous ne pouvons qu’applaudir le fait que vous connaissiez la largeur du bas de vos pantalons et que cela ait -manifestement- une importance pour vous.

      En ce qui concerne le port du pantalon, nous ne pouvons que vous encouragez de le porter « normalement », par dessus vos bottines et non rentré à l’intérieur. Tant que le pantalon ne vient pas s’écraser en de nombreux plis sur le soulier, c’est -à notre sens- la meilleure façon de le porter.

      Merci de votre participation active à For The Discerning Few.

  2. Nicolas dit :

    Merci de cet avis auquel je souscris pleinement lorsque la mise est dite « de ville ». Mais je ne suis pas insensible au visuel ci dessous, plus campagne, plus casual, (Corneliani).

    J’avais envie de partager cela. Et franchement le chino à l ‘intérieur des bottines avec une veste de chasse, je pense que cela mérite d’être étudié….Cela fait un peu le lien avec votre billet suivant sur cet élégant japonais.
    Merci pour la qualité de votre blog. Continuez.
    Amicalement
    Nicolas

    • forthediscerningfew dit :

      Nous sommes d’accord avec vous. Nous avons simplement présenté notre avis général (à choisir, nous préférons le pantalon par dessus les bottines).

      Mais effectivement, au sein d’une mise plus casual, cela peut très bien passer, notamment avec des bottines assez hautes (nous pensons aux Maral Sport de chez Caulaincourt, en visuel au sein de l’interview d’Alexis Lafont. )
      Amitiés,

      L’équipe de FTDF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s