L’art de s’affranchir des règles

yasutokamoshita

Pour prétendre à être élégant, il est impératif de bien connaitre les règles surtout si l’on souhaite par la suite prendre le risque de s’en affranchir.

Pour illustrer notre propos, concentrons-nous sur cette photo du japonais Yasuto Kamoshita, d’United Arrows. Il est possible d’apercevoir au premier coup d’œil qu’il n’a boutonné que le bouton du bas de sa veste ce qui est traditionnellement proscrit. Il s’agit d’un choix délibéré et non, contrairement à ce que certains pourraient penser, d’une erreur ou d’un égarement de sa part. Toutefois, il ne peut se permettre cette excentricité que parce qu’il ne commet pas d’erreur si l’on regarde le reste de sa mise dans le détail.

En effet, il arbore un costume deux pièces, très certainement Bespoke, de fabrication italienne et au style typiquement napolitain comme en témoignent les épaules, les revers et l’arrondi du bas de la veste. On note aussi que les poches sont passepoilées sans rabat ce qui donne un côté assez formel alors même que le tissu et ses motifs sont plutôt sportifs.

S’agissant des proportions, tout est respecté. Les épaules sont ajustées. Les manches sont affutées et à la bonne longueur. Le pantalon est porté suffisamment haut pour ne pas laisser apparaitre de chemise ; il tombe de manière à effleurer simplement les souliers et il n’est ni trop large, ni trop étroit.

La chemise à fines rayures bleues est à col boutonné ce qui permet à la cravate, parfaitement nouée et dont la largeur s’accorde parfaitement avec la largeur des revers de la veste, de former une jolie courbe. Pour ce qui est des souliers, ce sont des richelieu en veau velours qui viennent réaffirmer l’aspect sportif de l’ensemble.

Dès lors, au regard de l’ensemble de sa mise, ce qui apparaissait au premier abord comme une hérésie du point de vue des règles classiques, trouve en fait parfaitement sa place au sein d’un ensemble dont le côté assez « sport » est contrebalancé par des détails au caractère formel.

Nous ne considérons pas que cette photo de Yasuto Kamoshita présente un idéal esthétique à répliquer à l’identique, mais, à notre sens, elle rappelle deux choses. La première est que même si la maîtrise des règles est fondamentale, il ne faut pas trop se prendre au sérieux si l’on souhaite pouvoir s’en affranchir. La seconde est qu’il est nécessaire d’être décontracté si l’on souhaite réellement être élégant.

Source photo: STREETFSN.COM

11 réflexions sur “L’art de s’affranchir des règles

  1. G. dit :

    Mais les chaussures de cet élégant ne peuvent s’affranchir de mes goûts… bouts légèrement pointus, rectangulaires disons, qui rebiquent, non ce n’est pas possible. La personne sur la photo devait réellement vouloir être décontractée ce jour là.

  2. Albéric dit :

    Je ne suis peut-être pas des « discerning few », mais permettez-moi d’émettre quelques remarques.
    D’abord, cette photo illustre assez mal votre propos selon moi : en fait, c’est comme si l’excentricité de cet homme, trop mesurée, était terriblement prévisible ; comme si cet affranchissement des règles était un peu frileux. Je vais plus loin : cette excentricité toute pesée me semble au contraire répondre à la dernière des règles de l’élégance « normative », à savoir montrer que l’on n’est pas tout à fait asservi par elle. Assez paradoxal j’en conviens.

    Ensuite, on dirait que cet homme n’est pas à sa place. Aux matières « vivantes » (le cuir est un merveilleux exemple) – véritables vanités défiant le temps et qui font peut-être la gloire de l’homme – semblent s’opposer tous les éléments urbains que l’on aperçoit. Le cycle naturel du temps est comme contredit par la modernité.

    Voilà peut-être pourquoi cette photo a quelque chose de décalé et que, comme G., elle ne me convainc pas.

    Longue vie à ce blogue !

  3. Jacko dit :

    L’exentricité de cet homme est peut-être limitée mais je ne crois pas qu’ils aient voulu montrer un homme exentrique ou un clown… Ils mettent simplement en lumière un élément qui pourrait paraitre ainsi.
    Au-delà d’un débât sur l’ensemble de ce monsieur, convenons toutefois qu’on ne croise pas souvent ce genre d’élégant ici, ce qui suffit déjà à lui conférer un côté original…

  4. Nicolas dit :

    Merci pour cette photo. Très intéressant !
    Pour ma part j’aime beaucoup la coupe de l ‘intégralité du costume, le tissu et l’assortiment de couleurs. J’apprécie aussi le port de la pochette. Je trouve que la tenue est suffisamment « sport » pour ne pas en rajouter et au contraire de cette personne, j’aurais boutonné normalement ma veste, pour ne pas attirer plus l’attention.
    Amitiés

    Nicolas

    • forthediscerningfew dit :

      Merci pour votre commentaire.

      Nous sommes tout à fait d’accord avec vous. Il s’agissait simplement de montrer que, sur lui et compte tenu du reste de sa tenue, cette façon de boutonner sa veste n’était pas très choquante (et se voulait même une sorte de pied de nez), alors même que c’est contraire à l’une des règles de base en ce qui concerne le port de la veste.

      Amitiés,

      FTDF

  5. David78 dit :

    Ce personnage a une allure que j’apprécie particulièrement!

    Vous faite bien de le mettre en avant.

    Sa décontraction toute maitrisée nous change des personnages guindés que l’on croise un peu partout sur les blogs masculins…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s