I need your boots, your G1 & your Tartan pants

Suite à ma première « mise en scène », je vous propose pour la seconde une tenue plus casual que la précédente. Sans être la plus informelle qui soit – j’aurais l’occasion d’en proposer des plus détendues lorsque les températures seront plus clémentes – elle concrétise assez bien mon idée d’une tenue « week-end », lorsque j’ai envie de porter autre chose qu’un ensemble veste/chemise/pantalon.img_0957

Elle tourne essentiellement autour de deux pièces : d’abord le blouson G1, ensuite le pantalon Tartan.

Le G1 que je porte est un flight jacket original de l’US-Navy datant de 1951, c’est-à-dire de la Guerre de Corée. Je l’ai chiné dans un vide-grenier. C’est le genre de pièce que j’apprécie particulièrement, surtout quand on voit les reproductions de certaines marques « mainstream ». Il est court et pour le moins ajusté. Ce sont deux qualités selon moi indispensables pour un blouson. Un blouson trop long ne rime à rien, surtout s’il présente un bord-côte qui le resserre à la taille. En parlant des bord-côtes, ceux-ci sont assez usés et il arrivera nécessairement un moment où je les ferai reprendre. En effet, à l’instar des poignets de chemises, je n’aime pas les bord-côtes trop lâches qui avancent sur la main. Ils doivent être autant que possible bloqués aux poignets.img_0956

Son col est en mouton doré, matière désormais quasiment introuvable dans des vêtements en PAP. D’ailleurs, sur les reproductions que l’on trouve maintenant, le col est souvent en matière synthétique, ce qui n’empêche pas certains de les vendre plus de 1000 euros…Il est possible de le relever afin qu’il entoure bien le cou, ce qui est précieux en période de grand froid.img_0891

Sur le blouson, notamment sur le dos et les manches, on constate qu’il a dû présenter plusieurs patchs (malheureusement) retirés avant que je ne l’acquiers. A ce propos, l’écusson présent sur le cœur était déjà là lorsque j’ai acquis le blouson. Pourtant, il est bien postérieur au blouson car il date d’une mission spatiale de 1989 !

S’agissant de la chemise, c’est une chemise en oxford bleu à col boutonné et à poche poitrine. L’oxford est un tissu que j’affectionne notamment pour des tenues détendues, voire sans cravate. Ce tissage particulier permet d’atténuer une couleur qui pourrait être un peu trop vive. Le col boutonné est souple, d’une longueur raisonnable pour une chemise casual. Évidemment, les poignets ont été resserrés mais ils le sont sur toutes mes chemises.

La cravate est une cravate en tricot de soie marron ; à bout carré évidemment, mais pour moi la cravate en tricot à bout pointu n’existe pas. Le nœud présente une goutte d’eau, car même avec une cravate en tricot il est possible d’en réaliser une.

Elle rappelle à la fois les bottines et le blouson car je ne souhaitais pas mettre en avant cet accessoire. Il n’aurait d’ailleurs pas été très malin de vouloir « envoyer le bois » avec une cravate originale. A mon sens, une cravate plus sombre (grise ou bleu foncé) aurait aussi bien pu convenir mais elle aurait peut-être accentué l’inspiration militaire initiale que je ne souhaitais pas faire ressortir plus que ça…

Dès lors, parlons maintenant de la seconde pièce maitresse de cette mise : le pantalon. C’est un pantalon en laine à tartans lie de vin, vert et « aubergine ». Il est assez ajusté en cuisse, à bas 18 cm et il présente un revers de 5 cm. Il est d’une longueur très raisonnable ; c’est peut-être moins visible ici du fait de la bottine mais avec un richelieu, il s’arrête sur le soulier sans cassant.

Il présente des side adjusters, ce qui compte tenu du tissu est préférable à des passants qui conduisent au port d’une ceinture. Ce pantalon aurait sans doute mérité un montant plus important, sans forcément être très taille haute. En effet, lorsque vous portez un blouson court, un pantalon taille haute est préférable afin de conférer une vraie ligne à votre tenue. En l’espèce, ce genre de pièce étant rarissime en PAP, je suis passé outre ce « détail » lorsque j’ai eu l’occasion de me procurer ce pantalon.img_0913

Les bottines sont des bottines à élastique contrasté. Elles sont plus basses que des modèles type « Chelsea boots » et plutôt fines. D’ailleurs, avec un pantalon affuté, une bottine pataude n’aurait pas donné grand-chose. Elles sont en veau velours ; c’est une matière que j’aime particulièrement et qui se prête bien à des bottines. Les mi-bas sont pied-de-poule bordeaux et or. Ils rappellent à la fois le pantalon, mais aussi l’écusson du blouson voire le mouton doré du col.

En définitive, cette tenue était l’occasion pour moi de mélanger deux produits d’univers initialement très différents. Pour information, les soldats écossais portaient des pantalons Tartan, notamment au début du 20ième siècle, mais ils ne les portaient certainement pas avec ce type de blouson… Il s’agissait surtout de montrer qu’un pantalon original – du moins qu’on ne voit pas très souvent – peut être inséré au sein d’une tenue plus conventionnelle, sans que cela constitue une révolution stylistique que je ne prône d’ailleurs pas.

VM

Photos prises par PAL à l’aide d’un Canon EOS 1100D.

11 réflexions sur “I need your boots, your G1 & your Tartan pants

  1. PoulsenSkone&CO dit :

    pas mal votre G1 mais le zip n’est pas d’origine?? et les bords cotes des manches et du reste de votre blouson n’est pas identique???

    il me semble qu’il vous sied un peu grand non?? cela se remarque par le flottement au niveau des emmanchures et surtout de la longueur du blouson…

    ce cambré en veau velours à elastique de chez C&J surement est marrant mais diable pourquoi adoptez vous sur tous vos pantalons un revers et non un bas simple alors que vous n’etes pas très haut perché ..çà me semble vous tasser…

    • forthediscerningfew dit :

      Le blouson est parfaitement à ma taille; voire un poil trop étroit en poitrine (je le ferme rarement jusqu’en haut cela dit). Il y a un soufflet sous la manche.

      Le zip n’est pas d’origine et les bords côtes sont effectivement différents. Cela ne m’inquiète pas plus que ça.

      J’aime les bas revers; la légende selon laquelle ils tasseraient la silhouette et ne seraient réservés qu’à certains types de personnages est pour moi sans fondement. Il n’y a que les pantalons qui cassent qui tassent. Et, en ce qui me concerne, ca s’arrête là.

  2. Vincent dit :

    Superbe équilibre de couleurs et de matières qui rend harmonieuses des pièces difficiles à accorder à une tenue au premier abord.
    Vos commentaires précis incitent à développer son sens de l’observation et montrent bien le caractère intime qu’on peut éprouver envers une belle pièce.
    Un vrai plaisir de lecture.

  3. BG dit :

    Bjr

    Non seulement c un plaisir de vous lire mais je me retrouve assez dans cette facon de
    Chiner une jolie piece qui a son vecu, voire son ame
    Je procede ainsi en deco et je m y mets en vetements a l image de ce blouson italien en daim, coloris gold, d un etat proche du neuf, avec deux poches plaquees sur le devant
    Un miracle negocie a 48 euros sur leboncoin
    J ai juste fait changer sa doublure d un carre de soie H pour insister sur son cote
    Vintage et graphique

    Bref! Revenons a vous! Votre mise est reussie, que l on apprecie ou pas telle ou telle
    Piece. J adore le blouson et les bottines
    Quant au pantalon, il me rappelle celui que je portais dans les eighties
    Wink
    Effectivement, ce look joue avec le vintage

  4. Paul Grassart dit :

    Le G1 est décidément une très grande réussite.Je regrette qu’on ne voie pas davantage ce type de vêtement chez les tailleurs. Et je partage votre avis, un blouson doit être court et près du corps devant. Par contre, il doit blouser dans le dos (d’où son nom), détail qui se prévoit à la coupe, ce n’est pas une affaire de taille.
    Et je suis fan des pantalons tartan.

  5. Pierre dit :

    Dommage de poster ces mises en scène, signe d’un certain manque d’humilité qui sied mal à un gentleman.
    Au passage, un petit rappel, cette citation de Brummel : « La véritable élégance consiste à ne pas se faire remarquer ».
    Le pantalon tartan est donc une grosse faute, mais ne désespérez pas : la sagesse vous viendra avec les années.

  6. forthediscerningfew dit :

    Merci pour votre clairvoyance.

    Et pour reprendre les quelques lignes qui précédaient la présentation de la première tenue:« Il n’est pas ici question de s’attirer les compliments ou les injures. Cette rubrique se veut pédagogique dans le sens le plus humble du terme. »

    Cordialement,

    VM.

  7. Alban C. dit :

    Le style est intéressant et je trouve la présentation qui en est faite juste et personnelle … c’est le ton de cette rubrique après tout. Tu nous propose une silhouette que je trouve très sympa et un chino n’aurait à l’évidence pas produit le même effet.

    Concernant les critiques bien trop faciles et gratuites, je dirais que l’âge est un formidable atout lorsqu’on part tôt sur un bon chemin!!! (à mon humble avis).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s