Suitsupply, l’ascension continue

Nous avions déjà évoqué au début de l’année l’ascension de la marque néerlandaise avec un petit peu de circonspection. Quelques mois après, nous sommes contraints de reconnaître l’apport énorme qu’est en train d’avoir Suitsupply dans le monde de l’habillement masculin, notamment auprès des plus jeunes d’entre nous qui doivent généralement composer avec un budget assez serré.

En effet, non contente de proposer des produits qui sont d’un rapport qualité/prix très satisfaisant, Suitsupply est l’une des rares marques se situant dans cette gamme de prix à présenter des pièces de bon goût, bien patronnées, tout en s’efforçant de travailler avec de vraies matières. On en veut, par exemple, pour preuve la collection de chemises aux cols plutôt élégants (à l’exception des cols boutonnés) et aux tissus intéressants tels que des vichys ou des chambray. En outre, la marque vient de lancer une nouvelle ligne de chemises, un peu plus luxueuse, à 99 euros qui présentent des boutons en nacre et plusieurs finitions main (boutonnières faites à la main, manches rabattues main). Cela laisse songeur quand on sait qu’à 140 euros certaines Maisons, qui font aussi fabriquer dans des lieux exotiques, proposent des produits entièrement cousus machine en double aiguille.

La collection de costumes s’est elle aussi étoffée avec encore plus de coupes présentant notamment des montages d’épaule différents et plusieurs gammes de prix (de 259 à 699 euros), le tout présenté de manière claire, sans volonté d’enfumer le client contrairement à ce que font plusieurs grandes marques. Il faut aussi signaler que des offres de demi-mesure (à partir de 349 euros) et de sur-mesure (à partir de 449 euros) sont maintenant disponibles en magasin. Sans les comparer à ce qui se fait sur la place de Paris, ces offres, si la qualité du service est au rendez-vous, sont tout de même assez attrayantes pour de jeunes hommes faisant leurs premiers pas vers le vêtement classique.

Nous ne pouvons que saluer cette marque qui, malgré sa volonté de toucher le plus grand nombre, affiche pour ambition de maintenir le produit au centre de son business, au contraire de bien d’autres qui se sont égarées.

Bien que la plupart des produits soient disponibles via la boutique en ligne, il reste maintenant à savoir si et quand Suitsupply s’installera en France, car la marque semble pour le moment plus préoccupée par son développement outre-Atlantique.

Source photos: Suitsupply

12 réflexions sur “Suitsupply, l’ascension continue

  1. stan dit :

    Bonsoir,
    J’ai un petit budget et je vous remercie de nous présenter une marque pour les petits budgets. Mais pourriez-vous faire une présentation complète des chaussures au costume avec des produits de qualités et à un prix modéré.
    Merci

  2. Ayrton dit :

    Bonjour FTDF, je profite de cet article récent pour une question qui me taraude depuis quelques temps. Lorsque vous parlez de pantalons à 18 cm, ou 18,5 cm, j’imagine que vous vous referez à une largeur ? Si oui laquelle ? Ma morphologie étant à peu près similaire à la votre, cela m’aiderait dans mes commandes de pantalons. Merci

    • forthediscerningfew dit :

      Ayrton,

      Cette mesure correspond à l’ouverture du bas de votre pantalon. Si vous privilégiez un bas étroit, il vaudra mieux que votre pantalon soit coupé assez court, avec peu de cassant, car le pantalon ne pourra de toute manière pas venir couvrir votre chaussure comme il se doit.
      Si vous souhaitez que votre pantalon vienne recouvrir, un peu, votre chaussure, il vaudra mieux un bas un peu plus large.
      En outre, la largeur de votre bas de pantalon doit s’accorder avec votre pointure, un bas de pantalon à 18 lorsque vous faites du 45 aura un rendu un peu déséquilibré.

      Enfin, il est préférable de privilégier un retoucheur qui prend le soin d’ouvrir le pantalon des deux côtés lorsqu’il procède à la réduction de la largeur d’un bas de pantalon. Il faut aussi que ce dernier fasse attention à la largeur de vos mollets afin d’éviter que vous ne vous retrouviez avec un pantalon trop ajusté à ce niveau, ayant tendance à remonter lorsque vous marchez et rendant le port de mi-bas impossible… (voir cette photo) Même si ça n’est pas irréversible, cela est très pénible.

    • forthediscerningfew dit :

      Bonjour Ayrton,

      Effectivement lorsque nous parlons de pantalons à 18 cm nous parlons de la largeur du bas de jambe du pantalon (l’extrémité qui touche -ou pas- la chaussure).

      Cette mesure dépend bien sur des morphologies. Pour nous qui mesurons environ 1m75 et qui faisons 41/42 en pointure de souliers, le bas 18cm est ce qu’il y a de mieux même s’il nous arrive d’avoir des bas 17,5 ou 19 en fonction du pantalon et du style que nous souhaitons lui conférer.

      Une personne mesurant 1m90 et un 45 de pointure aura sans doute l’air étrange avec un bas 18cm. Cela n’aura pas le même rendu.

      N’hésitez pas à nous solliciter si vous avez besoin de plus d’informations.

      Amicalement.

      • Ayrton dit :

        Nos mesures sont semblables en effet. Merci pour la qualité de votre réponse, votre blog est réellement une adresse.

  3. DUSSELDORF dit :

    AVIS PUREMENT PERSONNEL: Je suis allé voir la boutique à Düsseldorf. Je trouve les matières et les coupes sans intérêt, pour des tarifs dans la norme. Pas d’attentions particulières aux finitions.
    A noter, a Roermond, au Pays Bas (65km de Düsseldorf), il y a un magasin d’usine avec retouches sur place.

  4. LMNRQ dit :

    Bonjour messieurs,

    Pour être passé à la boutique new yorkaise il y a peu, j’en suis sorti avec un avis un peu mitigé. La marque vise clairement les « igents », on retrouve des coupes et des motifs dans la tendance de ce qui se trouve sur les blogs, forums, et autres « street style ».
    La construction des vestes, qu’elles soient doublées ou non, à épaule romaine ou napolitaine, m’a semblée très bien, avec des plastrons entoilés (le piquage de la toile se sent au revers du… revers). Les finitions sont honnêtes, mais je ne crois pas avoir vu de détail transcendant (pas de milanaise par exemple).
    Pour ce qui est des chemises, il y a clairement 2 gammes, la première, moyenne, relativement onéreuse (une centaine de dollars), qui présente assez peu d’intérêt (hormis stylistique). En revanche, une seconde gamme supérieure mérite d’être remarquée, puisqu’elle propose (pour env. 150$) de belles finitions telles que des manches rabattues à la main, et des boutonnières également réalisées à la main (à ceci près qu’elles sont faites à la manière des boutonnières pour costume, c’est à dire en fer à cheval, à une seule bride, au lieu des boutonnières normales à deux brides, ce qui est pour le moins surprenant).

    Espérons que la marque ait la bonne idée de s’installer en France, car, si certaines pièces peuvent être intéressantes, je ne suis pas certain qu’un voyage dans le seul but de visiter une de ses boutiques valent le coup…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s