Vikings & Panthers, bandes parisiennes des 80’s

A l’occasion de la sortie du livre de photographies de Gilles Elie Cohen et de l’exposition ad-hoc Vikings & Panthers (du 6 février au 28 mars à la Galerie Addict au 14/16 rue de Thorigny dans le 3ème arrondissement de Paris), nous vous proposons certaines de ces photos, réalisées dans le Paris des Années 80 et particulièrement les quartiers de la Villette ou des puces de Clignancourt.

Note: en bas à droite, on remarque sans doute l'acteur Simon Abkarian, également chanteur dans un groupe de swing

Note: en bas à droite, on remarque sans doute l’acteur Simon Abkarian, également chanteur dans un groupe de swing

A l’époque, plusieurs bandes s’affrontaient alors, avec leurs codes sociaux, vestimentaires et musicaux. Ici, ce sont plus particulièrement les Vikings et les Panthers qui sont mis en avant. Les Vikings – nom tiré du groupe américain The Del Vikings, premier groupe à intégrer des noirs et des blancs – s’inspiraient de l’Amérique des 50’s, de la sous-culture « rock n’roll » et s’opposaient régulièrement dans des combats de rue à d’autres groupes comme les Teddy Boys et les « Rebels » (arborant rouflaquettes, bananes et insignes sudistes …).GEC 4GEC 8 (2) 99584309101340039

Les Panthers étaient quant à eux des noirs Antillais – ils tirent leur nom des Blacks Panthers américains – adeptes de sports de combat, de blousons militaires US, précurseurs des bandes antifascistes comme les Black Dragons, les Ducky Boys ou les Red Warriors qui ont fleuri dans les années 80. Ils écoutaient aussi bien des standards comme Chuck Berry ou Bo Diddley que des groupes hip-hop naissant.99181041VP-Presse-6paris-la-nuit100953111

La plupart de ces différentes bandes ont fini par disparaître au cours des Années 80, laissant la place à des oppositions moins folkloriques entre des bandes sans doute davantage marquées politiquement.

Nous invitons tous les adeptes de « sous-cultures » – souvent ignorées voire dévalorisées en France comme le disait fort justement Marc Beaugé dans notre interview – à se rendre à cette expo ou à vous procurer cet ouvrage qui a revêt un réel intérêt aussi bien stylistique que sociologique.

Pour aller plus loin:

le site de la Galerie Addict

101339771 VP-Presse101340034

3 réflexions sur “Vikings & Panthers, bandes parisiennes des 80’s

  1. albertdepaname@gmail.com dit :

    Nous avions ouvert en compagnie de Kiki et Antoinette des matinées et soirées Rock au Musée Grevin, plus tard nous avons enmené toute la bande au Bains Douches , pour une soirée hebdomadaire  » Calyp’Soul, nous avions décidé de mettre Big Jack physio a l entrée des Bains, la première soirée fut bénéfique pour Big, JP Gautier lui proposa illico de défilé dans don fashion show au Cirque d Hiver, je me souviendrai toujours des Black Panthers allucinant en découvrant leurs chef apparaissant dans l Arêne du Cirque androgyne,enveloppé d une peau de léopard, de bas résille, et affublé d une lance. Nous l avions adopté, et nous somme resté ensemble dans notre long parcours des nuits Prisiennes. Nous nous voyons régulierement avec Jack et Fredo, depuis nous sommes inséparable.
    Albert de Paname

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s